quartier latin
libraire

6, rue Georges Teissier
42000 saint-étienne france
Tel 04.77.33.99.13.
Fax 04.77.46.68.08.
E.mail quartierlatinlibraire@orange.fr

Victor HUGO * Charles BAUDELAIRE * Arthur RIMBAUD * Paul VERLAINE *

300 AUTEURS   1 200 TITRES

PAGE D'ACCUEIL

RECHERCHER UN TITRE  OU  COMMANDER


Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont
Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front,
Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cime,
Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime
Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.

Victor HUGO

Mais le vert paradis des amours enfantines,
Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets
Les violons vibrant derrière les collines,
Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,
- Mais le vert paradis des amours enfantines,
L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine.

Charles BAUDELAIRE



Et la Mère, fermant le livre du devoir,
S'en allait satisfaite et très fière, sans voir,
Dans les yeux bleus et sous le front plein d'éminences,
L'âme de son enfant livrée aux répugnances.

Tout le jour il suait d'obéissance ; très
Intelligent ; pourtant des tics noirs, quelques traits
Semblaient prouver en lui d'âcres hypocrisies.

Arthur RIMBAUD

C'est un ami qui frappe : il faut que tu l'accueilles!
Un soir au mois de Mai,  -  mois qui prélude aux cieux !  -
Se couronnait de fleurs, se revêtait de feuilles
La nature riant sous le pied radieux
Du printemps qui semait l'amour avec les roses         

Stéphane MALLARMÉ

Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennuie
Ô le chant de la pluie !

Paul VERLAINE

Avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut
Avec Frida la Blonde quand elle devient Margot
Quand les fils de novembre nous reviennent en mai
Quand la plaine est fumante et tremble sous juillet
Quand le vent est au rire quand le vent est au blé
Quand le vent est au sud écoutez le chanter
Le plat pays qui est le mien.

Jacques BREL

Lorand GASPAR

Paul CELAN

F. GARCIA LORCA

Jacques BREL

René CHAR

Nuno JUDICE

Eugenio de ANDRADE

Anna AKHMATOVA

Emily DICKINSON

Stéphane MALLARMÉ


Dans l'eau de la claire fontaine
Elle se baignait toute nue
Une saute de vent soudaine
Jeta ses habits dans les nues.

Georges BRASSENS



Oh ! Je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis.
En ce temps-là la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
Tu vois je n'ai pas oublié …
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l'oubli.

Jacques PRÉVERT



Non è non degna l'alma che n'attende

                                                                                             etterna vita, in cui si posa e quieta,

per arrichir dell'unica moneta
che'l ciel ne stampa, e qui nature spende

MICHEL-ANGE   ITALIE




I lost a World - the other day
As Anybody found ?
You'll know it by the Row of Stars
Around it's forehead bound.

Emily DICKINSON  U.S.A.





IN DEN FÜSSEN nördlich der Zufunkt
werf ich das Netz aus, das du
zögern beschwerst
mit von Steiner geschriebenen
Schatten.

Paul CELAN   ROUMANIE   Expression allemande




The damp stands in the long,green grass
As thick as morning's tears ;
And dreamy scents of fragance pass
That breathe of other years.

Emily BRONTË   ANGLETERRE




Te uita cum ninge decembre
Spre geamuri, iubito, priveste -
Mai spune s-aduca jaratec
Si focul s-aud cum trosneste

Si mâna fotoliul spre soba
La horn sa ascult vijelia,
Sau zilele mele - totuna -
As vrea sa le-nvat simfonia.

George  BACOVIA   ROUMANIE




Le cœur s'éprend d'un ruisseau clair
Y jette sa cartouche amère
Il feint d'ignorer que la mer
Lui recédera le mystère.

René CHAR